• Accueil
  • Blog
  • Contact
  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

une vie se termine une autre commence

Posté par le dans Marelle
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 21915
une vie se termine une autre commence

Cette image de billet m'inspire Sourire!

Ce piéride est arrivé à la fin de son cycle de vie ,cette semaine il a encore fait plus de 20 degrés , alors il ou elle survit et se reproduit peut être encore en quelque abri. 

Le voici au petit matin sur la feuille duveteuse du bouillon blanc , qui lui  n'en est qu'au tout début de son existence .  

C'est précisément là où j'en suis , avec la Marelle .A la fin d'un cycle et au début d'un autre .

D'une part , je termine mon oeuvre en ce lieu :je viens de passer 5 années à restaurer la biodiversité de mon petit morceau de Forterre . 

Pour ceux qui ont suivi, je suis arrivée en décembre 2015 et j'ai découvert très rapidement que mon jardin venait d'être abreuvé au round up pendant quelques années . Il y poussait du sureau yèble , du chiendent ,des chardons ,des ronces et des orties . 

Voilà un article témoin !

Plein d'évenements ont chamboulés ma vie , la découverte de mon autisme entre autre , qui ne fait pas de moi l'auto entrepreneuse que je souhaitais devenir . 

Et puis arrive cet épisode Covid , pour moi une opportunité de m'orienter différemment . 

J'ai mis la maison en vente cet été car j'aimerai m'installer dans un lieu plus vaste niveau terrain  et plus cosy niveau habitat . Je passe la main , je cède un terrain plein de promesses !

D'autrepart je veux continuer d'oeuvrer à la restauration de la biodiversité et partager mes "découvertes " . Je crois en la capacité de résilience de dame nature SourireSourire, j'y crois vraiment .

 

 

Je n'aurai probablement pas les moyens de continuer de faire vivre ce blog , alors je propose aujourd'hui l'un des derniers articles . 

 

Voici les dernières photos de la Marelle , prises en octobre 2020(après la  pluie , enfin!) , des rosettes diverses et variées qui à l'instar de celle proposée en image de billet , préfigurent la vie qui s'y épanouira l'an prochain . 

Avis aux éventuels acheteurs  Complice!

Pas de classement , si ce n'est alphabétique , et rien d'exhaustif , juste les photos les plus sympas.

L'achillée millefeuille , je l'ai installée à l'entrée du labyrinthe.

 b2ap3_thumbnail_achille.JPG

L'ancolie , présente spontanée un peu partout sur le terrain . Bioindicatrice d'un sol riche en base engorgé de matière organique archaïque  (sol forestier ).

Je l'aime beaucoup et j'avais été ravie de la découvrir à mon premier printemps . 

b2ap3_thumbnail_ancolie.JPG

Les silènes qui seront butinées par de drôles d'insectes au printemps , et l'armoise , ma madeleine de Proust :enfant je jouais à la dinette avec ses feuilles , j'en adorais l' odeur . L'une et l'autre sont de plus en plus présentes sur le pourtour du jardin , là où je laisse la nature évoluer comme elle l'entend . Elles indiquent que le sol riche en base est engorgé de MO.  

b2ap3_thumbnail_armoise-et-silne.JPG

Les semis spontanés de bourrache qui explosent depuis le retour de la pluie , sur un carré potager de la cour . 

b2ap3_thumbnail_bourraches.JPG

B comme buttes aussi , bien sûr . Paille centenaire , un peu de fumier de nos  lapins ,de la matière fraîche .c'est leur troisième année en place , il commence à y avoir des lombrics maousses qui semblent s'y plaire .

b2ap3_thumbnail_buttes.JPG

Une zone bien piétinée l'an dernier durant les travaux , où la cardère est très présente , et j'en suis ravie :on ne la nomme pas "cabaret des oiseaux" pour rien. 

b2ap3_thumbnail_cardres.JPG

La plante emblématique de notre sol trempé l'hiver et grillé l'été :la carotte sauvage , un futur buisson de fleurs pour l'été prochain . 

b2ap3_thumbnail_carotte.JPG

J'étais allée prélever les premières rosettes au bord des chemins , la voilà maintenant qui s'installe de ci de là :la centaurée

b2ap3_thumbnail_centaure.JPG

Quand je suis arrivée , ils étaient partout , maintenant qu'ils ont fait leur boulot (remonter du phosphore et le rendre assimilable ) il y en a presque plus , alors je bichonne les quelques rosettes de cirses et de chardons que je repère , ce seront les buffets des BZZZ de l'an prochain. 

b2ap3_thumbnail_chardon.JPG

b2ap3_thumbnail_cirse.JPG

L'auxilliaire du jardinier qui va bientôt gagner ses quartiers d'hiver et pour laquelle je conserve une zone de rumex , qui se couvriront de pucerons au printemps . 

b2ap3_thumbnail_coccinelle_20201026-161333_1.JPG

L'eucalyptus ramené il y a tout juste un an de l'arboretum des Barres ,qui s'est parfaitement implanté .

b2ap3_thumbnail_eucalyptus.JPG

J'avais fait un article qui a beaucoup plu sur la palissade de branchages , alternative au "feu" de branchage oh combien importante . Je l'ai effacé par mégarde , alors je vous propose une petite vidéo d'explication .

Ce sont Céline et Alain qui m'ont convaincue du bien fondé de cette réalisation , et vous pouvez voir que Païko est conquis lui aussi , il a un super poste d'observation . 

b2ap3_thumbnail_gardien.JPG

 

La petite limace noire sous le champi blanc , ça me plaît . 

La vie est là , les synergies aussi ... il y a tant à en dire Complicemais ce sera sous une autre forme . 

b2ap3_thumbnail_limace-et-champi.JPG

Marguerite! ça a failli être mon prénom.

Une thalle installée aux abords du labyrinthe , qui sera là l'an prochain elle aussi a résisté à la sécheresse de l'été , c'est une agréable surprise.

b2ap3_thumbnail_margueritte.JPG

J'avais acheté une grande mauve au printemps 2016 , il y en a plein partout maintenant .

 

b2ap3_thumbnail_Mauve-et-patience.JPG

Un peu partout des rosettes de mélisse,l'"herbe aux abeilles" que je conserve précieusement pour nos amies butineuses. 

b2ap3_thumbnail_mlisse-1.JPG

La biodiversité , c'est aussi :une chenille . Je vous présente la noctuelle de la patience , qui comme son nom ne l'indique pas , squatte une feuille de consoude

b2ap3_thumbnail_noctuelle-de-la-patience.JPG

Le copain de mes grandes fourmis :le panais . Il va s'imposer l'an prochain , et fera un peu d'ombre aux fraisiers dans le carré voisin , ainsi qu'au petit pêcher qui pousse juste à côté . 

b2ap3_thumbnail_panais.JPG

Engrais vert et garde manger à bzzz : la phacélie 

b2ap3_thumbnail_phaclie-2.JPG

Au top comme décompacteurs de sol , sympas en salade avec des oeufs mollets ,grignotage hivernal pour mes lapins :les pissenlits !

b2ap3_thumbnail_pissenlits.JPG

 Celui qui nous raconte que le sol se restaure :

Le plantain lancéolé.

b2ap3_thumbnail_plantain.JPG

Sauvés de la tondeuse municipale et installés dans le labyrinthe , les himantoglossums seront là pour la troisième année , accompagnés des fraisiers des bois . 

 

b2ap3_thumbnail_prts-pour.JPG

J'ai pris la punaise en photo car je la trouve jolie , mais c'est la plante sur laquelle elle se trouve qui importe , c'est le réséda ,car j'ai constaté que c'est , avec la picride et la carotte , la plante qui a le mieux résisté aux grosses chaleurs . 

b2ap3_thumbnail_punaise.JPG

Valeur sure du jardin :la valériane (ou centranthe) elle pousse dans les cailloux , et les cailloux ne manquent pas à la Marelle; elle nourrit moults insectes , dont le morosphinx , ce petit papillon colibri si sympa.

 

b2ap3_thumbnail_valriane--bourrache-carotte.JPG

Et pour finir , tout juste en train de fleurir , la verveine citronnelle , au parfum envoutant.

b2ap3_thumbnail_verveine.JPG

 

 

Modifié le
Notez cet article:
0
URL de rétrolien pour cette article.

Biographie


 


Je suis née dans une ferme de Seine et Oise en 1962 j’ai vécu mes premières années dans les champs et les jardins de mes grands- parents.


L’amour de la nature est dans mon ADN.


Plus tard je suis devenue jardinière, en autodidacte j’ai désappris les techniques « agressives « (traitements, recours aux intrants, nettoyages…) et j’ai appris à tenir compte des synergies en œuvre spontanément.


J’ai cru pouvoir partager mes connaissances via une entreprise de conseil que j’ai appelée Ortie-Rose ainsi que d’un blog du même nom.


Ce fut un flop au niveau de la rentabilité financière par contre, comprendre mes erreurs et surtout mes inaptitudes m’a permis de réaliser que j’étais autiste .


C’est aussi mon dans mon ADN.


Alors aujourd’hui, je donne une nouvelle impulsion à Ortie-Rose, en tenant compte de cette particularité.

Voici les derniers articles de cet utilisateur:
  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité samedi, 24 juillet 2021