• Accueil
  • Blog
  • Contact
  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Marie-Noëlle

Marie-Noëlle

Biographie


 


Je suis née dans une ferme de Seine et Oise en 1962 j’ai vécu mes premières années dans les champs et les jardins de mes grands- parents.


L’amour de la nature est dans mon ADN.


Plus tard je suis devenue jardinière, en autodidacte j’ai désappris les techniques « agressives « (traitements, recours aux intrants, nettoyages…) et j’ai appris à tenir compte des synergies en œuvre spontanément.


J’ai cru pouvoir partager mes connaissances via une entreprise de conseil que j’ai appelée Ortie-Rose ainsi que d’un blog du même nom.


Ce fut un flop au niveau de la rentabilité financière par contre, comprendre mes erreurs et surtout mes inaptitudes m’a permis de réaliser que j’étais autiste .


C’est aussi mon dans mon ADN.


Alors aujourd’hui, je donne une nouvelle impulsion à Ortie-Rose, en tenant compte de cette particularité.

Posté par le dans Marelle
La Forterre c'est ma région d'adoption , et plus le temps passe, plus je m'y attache .  Il n'est pourtant pas simple d'y prendre racine , regardez  le sol , c'est du caillou .  Nous sommes sur un plateau calcaire . Je voulais vous proposer une carte , j'ai beaucoup cherché , mais n'ai rien trouvé de probant .  Administrativement , la région à été associée à la Puisaye , géologiquement , elle est pourtant fort différente .    Disons qu'elle correspond au canton de Courson- les -Carrières ( en jaune )  De cette toute petite région , des blocs de calcaire ont été extraits que l'on retrouve en de nombreux édifices prestigieux : Le Louvre , L'opéra, le jardin des plantes , la Banque de France , même les pieds de soutènement de la Tour Eiffel . La carrière D'Aubigny , à Taingy se visite ,c'est époustouflant .  Je vous...
Modifié le
Lectures : 1141 Commentaires
Notez cet article:
Lire la suite
Posté par le dans Marelle
Lorsque j'ai acheté la maison ,j'avais imaginé créer un jardin  sauvage , nourricier , sans la moindre difficulté .  J'ai vite réalisé que la nature principale du terrain c'est:Caillouteux, avec un grand C . Vous pouvez voir ce qu'il en est :voici le champ cultivé qui se trouve juste au dessus de mon terrain .  Ensuite , ayant fait quelques tentatives de plantations ,qui ont lamentablement végété , j'ai compris que le sol n'allait pas bien .  Un pied de courge en août, mis en place mi- mai et arrosé pendant la canicule de juin (le petit playmobil sert à donner une idée de la taille ) . Les voisins m'ont depuis expliqué que l'épandage de round-up avait permis la gestion du jardin car plus personne n'y venait depuis un bail . Dans un premier temps , j'ai ramassé les cailloux . En avril , cette année , suite à un stage...
Modifié le
Commentaires récents pour ces articles - Voir tous les les commentaires
  • Anne
    Anne a écrit #
    C'est magnifique, j'adore. La démarche et le résultat. Quelle détermination, quelle patience, quels jolis choix..
  • Marie-Noelle Vandooren
    Marie-Noelle Vandooren a écrit #
    Je commence à y installer des vivaces sauvages et je sème qq graines l'an prochain ça sera vivant en plus .
Lectures : 1923 Commentaires
Notez cet article:
Lire la suite

Posté par le dans Avant
Le marais un lieu magique que j'ai découvert en avril , et que depuis ballade après ballade je découvre .  Préservé , entretenu , il est possible d'y observer une biodiversité que nous avons rarement loisir de côtoyer .  Je vous propose de m'y accompagner grâce à ces quelques vues prises entre avril et juillet .  Lové entre l'étang ( ici reflétant le ciel qui s'ouvre un matin chagrin du mois de juillet)  qui recèle quelques tableaux sublimes et le moulin de Vanneau où le chèvrefeuille  embaume l'ancienne cuisine , on découvre tout d'abord la prairie marécageuse  lieu d'une parfaite sérénité au printemps  et d'une merveilleuse luxuriance l'été venu.  Si l'on s"y attarde , de minute en minute la vie renaît : bien sûr on reconnait l'abeille infatigable travailleuse qui nous rappelle que le chardon est précieux   mais on ne sait peut être pas nommer cette mouche qui copie un peu...
Modifié le
Lectures : 1640 Commentaires
Notez cet article:
Lire la suite